Ma vision de l’hypnose et la thérapie

Ma vision de l’hypnose et la thérapie

Pour commencer mon journal, j’avais envie de vous livrer mon point de vue sur deux choses : l’hypnose d’une part et son utilisation en thérapie d’autre part.

Car même si la pratique de l’hypnose thérapeutique nécessite l’utilisation de l’hypnose, ce n’est pas pour autant que seul cet outil est utilisé…

 

L’hypnose et ses différentes disciplines

 

A mon sens il y a quatre contextes dans lesquels cette pratique est utilisée. Chacun a ses objectifs qui lui sont propres et il se pourrait même que certains soient complémentaires… ou du moins puissent se confondre.

Au fil de mes billets, nous allons arriver à l’hypnothérapie, ou la thérapie grâce à l’hypnose.

 

Le divertissement

 

Je vais commencer par vous parler de la discipline qui semble la plus médiatisée. Vous l’aurez compris, il s’agit de l’hypnose de spectacle.

Cela fait des années que les spectacles d’hypnose existent. On peut en voir l’été dans les campings, dans des salles de spectacle et même à la télévision. Ce qui a changé depuis 3 à 4 ans, c’est la forme sous laquelle elle est présentée à la télévision.

 

Au départ cantonnée à du spectacle, on la présente désormais sous forme de jeux. Je pense notamment à Stars sous hypnose avec Messmer sur TF1 et Hypnose le grand jeu avec Cyril ARNAUD sur W9.

 

Ce que j’en pense

 

Comme tout spectacle, il s’agit de divertir. Mais divertir qui selon vous…? Eh bien les spectateurs, forcément ! Il est vrai que certains scénarios sont amusants mais là où j’adhère moins, c’est sur l’écologie des « sujets ». Je reviendrai sur ce terme plus tard.

 

Pour bien comprendre mon propos, il faut savoir une chose concernant ce que l’on vit en état d’hypnose. Attention, il s’agit ici de ce que je crois de l’hypnose et non d’une vérité absolue : Lorsque l’on est en état d’hypnose somnambulique (ndlr : la profondeur de transe permettant de faire du spectacle), ce que l’on vit est comme dans un rêve.

J’imagine que vous avez déjà fait des rêves ? …et que vous savez à quel point même les éléments les plus loufoques paraissent totalement réels lorsque l’on est dans le rêve. La capacité de notre cerveau à nous y faire croire est assez incroyable, n’est-ce pas ? Eh bien, dans un état d’hypnose somnambulique, c’est la même chose.

 

Notre cerveau a donc l’impression de vivre réellement les choses. De là à penser que cela a une incidence sur notre comportement et nos réactions face à telle ou telle situation dans notre quotidien, il n’y a qu’un pas. Moi en tous cas, je le pense. Et si une personne constatait ce type d’effet, comme un stress excessif par exemple, il lui faudra alors apprendre à gérer son stress.

Partant de ce principe, faire vivre à quelqu’un une peur démesurée, une scène horrible ou lui faire ressentir des émotions fortes désagréables ne me semble pas raisonnable. Ce n’est pas écologique pour la personne et en aucun cas bienveillant, contrairement à la thérapie.

 

Alors, je vous rassure… même si certains hypnotiseurs de spectacle génèrent ce genre d’émotions, j’aime à penser que d’autres y font attention.

 

Voilà donc mon point de vue sur cette première discipline.

 

Et c’est quoi le rapport avec la thérapie ?

 

Pour le savoir, je vous donne rendez-vous très bientôt pour la prochaine partie de ce billet. 😉

 

Ma vision de l’hypnose et la thérapie
4.6 (91.43%) 7 votes

Publier un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *